La situation de la trésorerie de la SONABHY s’améliore et devient de moins en moins tendue ! Il s’agit assurément d’une information qui apaise et rassure tout le personnel de la société. Quand on sait cependant que depuis avril 2012 les prix à la pompe demeurent bloqués et que le cours du baril se situe toujours autour de 110 Dollars avec une valeur en francs CFA oscillant entre 450 et 500, on peut se poser bien des questions sur l’amélioration de la situation cette trésorerie qui permet en ce moment à la société de rêver à des lendemains meilleurs. Pour la première fois en effet depuis 2010, les recettes attendues du mois, (août en l’occurrence) sont restés supérieures aux engagements de la société vis-à-vis de ses fournisseurs d’hydrocarbures, malgré la tendance haussière du cours du baril et les exigences des consommateurs burkinabé.

La bouée de sauvetage est venue de l’Etat qui a toujours fait preuve de compréhension et de disponibilité vis-à-vis de la SONABHY en signant en 2011 et 2012, deux protocoles d’accord pour reconnaître les moins values de notre société comme ses créances. En avril et en mai 2013, l’Etat a en effet pris deux décisions majeures dont les retombées ont commencé à oxygéner la situation financière de la SONABHY.  

La première, intervenue le 21avril 2013, a concerné l’augmentation des prix du gaz butane dans les différents points de vente. Le prix de la bouteille de 12,5 kg est ainsi passé de 4 000 à 5 000 F et celle de 06 kg de 1560 à 2 000 F. Même si cette augmentation dans les faits ne profite pas directement à la SONABHY, elle lui permet tout de même, de récupérer dès la vente du gaz butane, une partie de la subvention que l’Etat a décidé de ne plus supporter au profit des consommateurs. A la conférence de presse organisée par le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat le vendredi 03 mai 2013, le Directeur Général a du reste dit aux journalistes que cette hausse ne faisait baisser la subvention que l’Etat accorde au gaz butane que d’environ 4 milliards par an.

La seconde décision du Gouvernement qui a été nettement profitable à la société, est celle prise en Conseils des Ministres du 08 mai 2013 et qui à concerné la baisse de la taxe sur les produits pétroliers (TPP) de 75 francs sur le Super 91 et de 40 francs sur le gasoil. Il convient en effet de reconnaitre que c’est depuis l’application de cette décision, que la situation financière de la SONABHY a commencé à connaître une amélioration progressive.

A cette bouffée d’oxygène, il faut ajouter le résultat des multiples rencontres entre la SONABHY et la SONABEL pour trouver un modus vivendi sur la situation des arriérés de paiements de cette société qui s’élevaient, il y a à peine quelques semaines, à près de 40 milliards de nos francs. Les échanges qui ont été houleux par moment, ont permis d’obtenir de cette société, le paiement de 24 milliards de francs sous forme de traites auprès des banques, les charges financiers étant entièrement à la charge de la SONABEL.  A ce montant il faut aussi ajouter la subvention de 5 milliards de francs de l’Etat débloqués par le Trésor au profit de la SONABEL qui les a directement rétrocédés à la SONABHY. C’est dire combien ces rencontres ont été bénéfiques à la SONABHY car en l’espace d’un mois, la SONABEL a réglé 29 milliards de ses arriérés. La pression sur cette « société sœur » se poursuit cependant parce qu’elle  est toujours redevable de plus de 10 milliards de francs à la SONABHY.

L’actualité chez nous, a été également marquée ces derniers temps, par une cérémonie de plantation d’arbres organisée par l’amicale des femmes de la SONABHY. C’est en effet le 03 août que ces femmes ont décidé de planter utile. Le cadre choisi a été le dépôt de Bingo où elles ont mis en terre près de 250 arbres fruitiers. Ces femmes ont été aidées dans leur action par l’association SONG-TAABA de Bingo.

 

Signalons pour terminer que quelques jours après la cérémonie de plantation d’arbres, l’Amicale des femmes de la SONABHY a également organisé une cérémonie d’au revoir le 13 août 2013 à l’intention  de Madame TAPSOBA Zoenabo qui a demandé une disponibilité pour rejoindre son époux actuellement au Canada. Le Courrier souhaite un agréable séjour à madame TAPSOBA dans ce 2ème pays le plus vaste du monde après la Russie.  

 

                                                            Le Chef de Service Communication