La Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) a organisé un point de presse le lundi 9 septembre 2019. Cette rencontre avec les journalistes avait pour objectif de présenter les deux prix que la société a obtenus à l’édition 2019 du Gala des 100 entreprises les plus dynamiques du Burkina. Une compétition organisée par le cabinet international Eco-Finance entreprises, à laquelle la SONABHY a obtenu la palme de l’entreprise la plus dynamique du secteur des hydrocarbures au Burkina Faso et celle du manager le plus dynamique des entreprises publiques du Burkina Faso pour son directeur général, Hilaire Kaboré.

« Comme vous le savez certainement, la SONABHY a été distinguée lors de l’édition 2019 du Gala des 100 entreprises les plus dynamiques du Burkina organisé par le cabinet international Eco-finances entreprises le samedi 7 septembre », a introduit le directeur général de la société, Hilaire Kaboré, qui a présidé le point de presse de ce 9 septembre. Il a rappelé que 100 entreprises du pays étaient nominées pour cette compétition et la palme de l’entreprise la plus dynamique du secteur des hydrocarbures a été décernée à la SONABHY et celle du manager le plus dynamique des entreprises publiques à son directeur général, Hilaire Kaboré.

La société trouve réconfortant de voir son travail reconnu, particulièrement lorsque cela vient de personnes très avisées, à travers une démarche méthodique et sur la base de critères et d’éléments concrets et mesurables. « C’est donc un grand honneur qui a été fait à notre société et la SONABHY reçoit cette reconnaissance avec fierté », se réjouit le directeur général. « Nous avons donc jugé opportun d’organiser ce point de presse et d’emprunter ainsi vos canaux de communication pour relayer l’information et partager cette reconnaissance et cet honneur avec nos partenaires et toutes les parties prenantes qui ont une part importante dans l’exécution des activités de notre société et donc dans son succès », a-t-il expliqué.

Pour lui, la mission d’assurer un approvisionnement régulier du pays en produits pétroliers est certes dévolue à la SONABHY, mais sa mise en œuvre requiert une forte implication d’autres acteurs publics et privés. C’est pourquoi, affirme-t-il, « il nous est apparu juste de permettre à chacun de ces acteurs de se reconnaître dans les palmes qui nous ont été décernées ». Les fournisseurs, les partenaires de stockage à l’extérieur du pays, les transporteurs ferroviaires et routiers, le secteur bancaire national, les partenaires de la distribution, les consommateurs et tout ce qui est partenaire privé ont été cités dans la longue liste des partenaires à qui la société doit ces prix.

Des partenaires publics tels que les administrations des douanes, les forces de défense et de sécurité, le Trésor, le ministère du Commerce, le CIDPH, l’OST, le BUMIGEB et l’ABNORM ont aussi été cités. « Merci d’accepter de vous reconnaître et de reconnaître votre mérite dans la distinction faite à la SONABHY », a dit Hilaire Kaboré à l’endroit des partenaires.

La SONABHY déclare avoir réalisé une recette annuelle de l’ordre de 621 milliards de F CFA avec un bénéfice net après impôts de 38 milliards de F CFA en 2018. Elle annonce des défis tels que celui d’assurer la sécurité de l’approvisionnement à la clientèle et de lui livrer un produit de qualité avec un coût beaucoup plus réduit, et le défi de disposer d’un ensemble de moyens matériels et humains pour y parvenir.

Le directeur général a aussi dénoncé quelques difficultés en matière d’infrastructures et les problèmes de trésorerie. A l’endroit des consommateurs, la SONABHY réitère son engagement à se donner tous les moyens pour la satisfaction de leurs exigences. Un nouveau plan stratégique sera présenté au cours de la semaine pour positionner la société dans le futur, a aussi annoncé en substance Hilaire Kaboré, pour qui le plan devra détailler les stratégies d’action qui permettront à la société de répondre efficacement aux exigences du moment.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net