Mahaman Zemba, Chef du Service Transport de la SONABHY

Mahaman Zemba, Chef du Service Transport de la SONABHY

«Nous disposons d’environ 1300 camions-citernes destinés à l’acheminement de nos stocks»

 La SONABHY doit son succès entre autres aux prouesses des techniciens du ServiceTransport. Dirigé par Mahaman Zemba depuis mai 2009, nous sommes allé à sa rencontre,afin qu’il nous présente son service.

 

Quelles sont les missions du Service Transport dela Direction Commerciale et Marketing ?

Le Service de transport a pour mission essentielle,l’acheminement des différents produits pétroliers, desdépôts côtiers aux destinations à l’intérieur du pays.

 

Comment le service est-il organisé pour l’enlèvementet l’acheminement des produits, depuis les pays côtiers jusqu’aux dépôts intérieurs ?

Cet enlèvement se déroule de la façon suivante : nous élaborons un planning d’enlèvement qui va tenir compte des différents besoins et la deuxième phase consiste à acheminer ce stock vers les destinations voulues, par le moyen des camions -citernes et le chemin de fer.

 

Quels sont ces pays côtiers ?

Il faut entendre par pays côtiers, le Togo, le Bénin, le Ghana et la Côte d’Ivoire, bref uniquement, les pays limitrophes du Burkina qui possèdent un port maritime.

 

Quelle évaluation faites-vous du parc de camionsciternes dont vous disposez pour le transport de vos produits ?

Actuellent, nous disposons d’environ 1300 camionsciternes destinés à l’acheminement de nos stocks.

 

Tout propriétaire de camion-citerne peut-il s’engager dans le transport des hydrocarbures de la SONABHY, ou bien y a-t-il des conditions particulières à remplir, au préalable ?

Effectivement, tout propriétaire de camion peut s’engager, à condition qu’il en fasse la demande et qu’il réponde à certaines caractéristiques voulues.

 

Y a-t-il un délai de route accordé aux camions-citernes qui transportent les produits SONABHY ? Si oui, quelles sont les pénalités ?

Je dirais oui, parce que le bon d’enlèvement que l’on remet aux transporteurs a un délai de validité d’une semaine. Ce délai permet aux transporteurs de se présenter au lieu de chargement.

 

En cas de retard, pour le moment, ils ne sont pas évalués en fonction du délai de route, mais c’est un des critères qui sera pris en compte dans notre projet d’évaluation des transporteurs. Car actuellement, nous sommes en train de peaufiner un projet qui va permettre d’évaluer les transporteurs de manière annuelle.

Dans cette évaluation, le délai de route sera un critère d’appréciation.

 

En février, Ouagadougou et ses environs ont vécu une alerte de rupture de Super 91 que la SONABHY a expliquée entre autres, par des difficultés liées au transport de ce produit. Qu’en est-il exactement ?

Je pense que le Directeur général en a fait cas, de long en large. C’est assez suffisant pour qu’on ne revienne pas là-dessus.

 

Un transporteur peut-il choisir de transporter du Gasoil à la place du Super, du fuel oil ou du DDO ?

Non, c’est selon notre planning que nous faisons les allocations nécessaires et on rééquilibre l’enlèvement, en tenant compte de certaines capacités et des besoins voulus à l’intérieur du pays. Le choix du produit nous revient donc.

 

Il semble qu’en dehors du Super, les chauffeurs de camions-citernes rechignent également à transporter les produits destinés à la SONABEL. Comment peut-on expliquer cette attitude ?

Ce n’est plus le cas actuellement, car c’est surtout le Super 91 que les chauffeurs n’aiment pas transporter.

 

On entend souvent parler de transport de produits en droiture. A quoi correspond ce type de transport?

Les produits en droiture concernent les ventes faites à partir des dépôts d’enlèvement. Les ventes sont faites directement, depuis le dépôt de chargement du produit, d’où le terme droiture.

 

Les conditions de transport par voie ferrée sont-elles différentes de celles qui se font par la route ?

Actuellement, le chemin de fer transporte tous types de produits, sauf le gaz butane et le fuel.

 

Existe-t-il des produits spécifiquement transportés par train et d’autres, par la route ?

Les produits les plus transportés par le chemin de fer sont le Super carburant et le gasoil. Par la route, tous les produits sont transportés.

 

Quelles sont les principales difficultés du Service

Transport ?

Les principales difficultés sont souvent, celles liées à nos transporteurs. Ce sont des relations… parfois tendues, dues aux incompréhensions.

 

Avez-vous un dernier mot à l’endroit des lecteurs de SONABHY Info ?

Je souhaite bon vent à SONABHY Infos, qu’il continue de porter l’information partout où le besoin se fera sentir