Taxix Burkina Faso | lefaso.net

Taxix Burkina Faso | lefaso.net

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure, Simon COMPAORE, a échangé ce lundi 7 mars 2016, avec une délégation de l’Union d’action syndicale et des représentants des taximen. Les hôtes du jour, sont venus plaider auprès du ministre d’Etat, pour l’obtention d’un délai supplémentaire pour les taximen qui utilisent le gaz butane afin que ces derniers se conforment à la décision gouvernementale.
Au sortir de cette rencontre, c’est une satisfaction générale qui se dégage. Selon Paul KABORE, Secrétaire général de l’Organisation national des syndicats libre (ONSL), le ministre Simon COMPAORE, a prêté une oreille attentive à leurs doléances.

« Nous sommes venus voir le ministre, pour lui parler des préoccupations des taximen. Nous prenons acte de la décision du gouvernement, mais nous avons demandé qu’il nous donne un délai afin que les taximen puissent s’organiser pour se conformer. Au sortir de cette rencontre, nous sommes satisfaits. Le ministre a été très compréhensif », se réjouit M. KABORE. Même sentiment du côté du syndicat national des taximen et transporteurs urbains du Burkina Faso. Pour son président, Oumarou KIEMA, « le délai d’un mois fixé par le gouvernement afin que les taxis qui utilisent le gaz butane, abandonnent la pratique, est trop court. Même s’il dit ne pas être contre la décision ».
Le ministre Simon COMPAORE, pour sa part, a salué cette attitude « très courtoise » et « citoyenne » de l’Unité d’action syndicale et du syndicat des taximen. Il promet, de concert avec les autres acteurs (ministre en charge des transports, le DG de la SONABHY et les responsables de la sécurité), leur accorder un nouveau délai.
En rappel, le 27 février dernier, lors d’une rencontre avec les taximen, le ministre d’Etat Simon COMPAORE avait donné un délai d’un mois (fin mars), afin que les taxis qui utilisent le gaz butane puissent prendre toutes les dispositions pour revenir à la normale, c’est-à-dire, à l’utilisation de l’essence et du gasoil.
DCPM/ Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure

Source: lefaso.net